Skip to main content

Comment entretenir soi-même son véhicule d’occasion à moindre coût ?

L’achat d’un véhicule d’occasion permet de faire des économies mais demande souvent plus de frais d’entretien que sur une voiture neuve.

Il existe donc des solutions pour entretenir votre voiture sans vous ruiner.

Dans ce cas, le premier réflexe que l’on a est généralement d’aller chez un garagiste.

Pourtant, il y existe certaines interventions que vous pouvez mener vous-même et ce, même si vous n’êtes pas particulièrement familier de l’univers de la mécanique auto. Découvrez quelques réflexes à adopter pour vous épargner des coûts d’entretien trop élevés.

Suivre des tutos pour changer vos pièces vous-même

 Vous n’êtes pas un as de la mécanique et n’avez pas l’âme d’un bricoleur ? Pourtant, pour certaines interventions simples, il n’y a pas besoin d’être un pro pour entretenir sa voiture soi-même.

Une fois vos pièces auto achetées en ligne, vous pouvez suivre des tutos vidéos qui vous guiderons pas à pas pour changer vos pièces.

Changer vos pièces auto vous-même vous permet donc de faire de belles économiesSoyez prudent toutefois, si vous avez un doute concernant la réparation ou le changement d’une pièce, faites appel à un professionnel.

Achetez vos pièces auto détachées en ligne

Le prix des pièces que votre garagiste vous vend est souvent majoré de quelques pourcents par rapport au prix initial. Pour vous éviter de dépenser trop, vous pouvez acheter vos pièces auto en ligne.

Cela vous permet à la fois d’avoir le choix parmi un grand nombre de marque et d’obtenir des pièces de qualité, livrées rapidement et à petits prix. Vous pouvez vous rendre sur des sites e-commerce comme Carter cash.

Faites vous-même les contrôles de votre véhicule

Il n’y a pas besoin non plus d’être un spécialiste pour vérifier le niveau des liquides, la batterie ou encore les essuie-glace. De façon régulière, vous pouvez contrôler le niveau de liquide de frein, de lave-glace ainsi que d’huile moteur. La vidange de ces liquides est une opération plus complexe, en cas de doute, faites appel à un garagiste.

Découvrez comment acheter une voiture d’occasion moins cher en quelques conseils

Comment faire des économies en achetant une voiture d’occasion pour l’année 2022 ?

Nombreuses sont les plateformes de petites annonces de véhicules d’occasion.

Découvrez quelques conseils pour acheter moins cher sa future voiture.

Comment payer sa voiture moins cher ?

Le marché de l’occasion regorge d’annonces toutes plus alléchantes les unes que les autres.

Pour trouver la meilleure offre et la voiture de vos rêves, mieux vaut prendre du recul.

Un beau plumage ne signifie pas pour autant un ramage satisfaisant. Pour payer moins cher votre voiture d’occasion, une solution consiste à faire appel à un professionnel du rachat de véhicule qui négociera le meilleur prix pour vous.

C’est une pratique de plus en plus répandue qui vous permettra d’acheter votre véhicule au prix le plus juste et avantageux pour vous.

Si vous souhaitez plutôt revendre votre véhicule d’occasion, la plateforme vendremonvehicule.fr vous accompagne de A à Z en vous offrant une estimation gratuite de votre véhicule puis en le rachetant en moins de 48h !

Vous pourriez également penser à trouver votre véhicule d’occasion en Belgique

Aller en Belgique, c’est en lieu intéressant pour obtenir un prix plus abordable pour un véhicule d’occasion ! En effet, il existe en Belgique des différences sur les prix des voitures neuves comparé à la France.

Si la différence est quasiment nulle sur les petites voitures, elle grandit à mesure que le prix de l’auto que vous convoitez s’élève, et en moyenne, on observe des différences qui peuvent aller de 7% à 25%, hors remise !

De ce fait, le marché de l’occasion suit la même tendance. Une voiture vendue 11% de moins en neuf qu’en France subira une décote au moins similaire à celle qui sévit en France, voir plus importante car le marché de l’occasion belge est très concurrentiel.

De ce fait, on se retrouve souvent avec de belles différences en occasion sur certains modèles, et les différences de prix peuvent parfois atteindre les 25%.

 

Conclusion

Vous l’aurez compris, la Belgique est une bonne destination pour trouver son véhicule d’occasion, comme dans les autres pays européens, en effet, vous pourrez trouver des déclinaisons de certaines voitures qui n’existent pas en France.

Chaque marché ayant des attentes différentes, certaines motorisations ou certaines finitions n’existent pas en France mais existent dans d’autres pays.

Vous aurez donc l’occasion de trouver des voitures très rares voir inexistantes en France si vous passez la frontière au nord des Hauts-De-France, et acheter pas cher !

Comment calculer la cote de son véhicule par soi-même ?

Vendremonvehicule.fr vous propose de découvrir comment calculer la cote de votre véhicule d’occasion par vous-même.

Certaines options (éléments de confort non inclus dans la version de base) du véhicule permettront d’obtenir une plus-value dans certains cas.

Un véhicule de première main de plus de 4 ans pourra bénéficier d’une plus-value.

La plus-value réparation : si des réparations importantes ont récemment été effectuées, elles pourront alors être valorisées dans le calcul de la cote du véhicule (factures à l’appui).

La date de première mise en circulation permettra d’appliquer une plus ou moins-value au véhicule en fonction du mois de référence de la cote.

Vous voilà donc bien informé pour vendre votre véhicule d’occasion à sa juste valeur.

Le calcul de la cote du véhicule vous permettra de vendre plus vite votre véhicule : en effet, celui-ci correspondra à la réalité du marché et l’acheteur sera en totale confiance pour acquérir votre véhicule d’occasion.

Après 10 ans, un véhicule n’est plus coté

Lorsqu’un véhicule a plus de 10 ans, on dit souvent qu’il n’est plus coté.

Dans tous les cas, vous devrez obligatoirement l’assurer.

Pour trouver l’assurance qui vous convient, il faut alors demander des renseignements aux assureurs, pour estimer sa valeur et l’assurer en conséquence.

Pour cela, vous pouvez commencer par demander des devis assurance auto et faire des comparaisons.

Comment l’assurance d’un véhicule décoté ?

Il y a d’autres critères que l’argus qui vous permette de choisir une assurance.

Vous devez prendre en compte l’utilisation du véhicule.

Une assurance ne sera pas la même si l’usage est professionnel ou ponctuel par exemple.

Le profil du conducteur a aussi son importance.

Si vous êtes jeune conducteur, si vous avez déjà eu des accidents, etc. Toutes ces choses feront, ou non, grimper le prix de vos cotisations.

Qu’est-ce que la cote Argus à quoi sert-elle et comment la calculer ?

L’Argus a été fondé en 1927. Ce journal s’emploie à calculer la cote de centaines de modèles de voitures aidant ainsi des milliers d’automobilistes à calculer la valeur de leur véhicule.

Créé par Paul Rousseau et Ernest Loste, le premier numéro est publié le 15 septembre 1927. Les premiers numéros se basaient sur le cours Argus Moyen établi chaque semaine par le Bureau Veritas. Dès 1931, la cotation s’internalise.

À l’époque, le véhicule motorisé est encore rare, ou très utilitaire. Mais Paul Rousseau décide de favoriser son essor par l’intermédiaire d’un journal. Le lancement est financé par Ernest Loste (1874-1944), un ami qui a connu le succès dans le commerce automobile en devenant dès 1904 agent général Fiat pour la France et premier importateur français de la marque.

Comme son nom l’indique, le journal s’intéresse à l’origine à tous les types de locomotions, même si son contenu se concentre sur la voiture particulière. Son titre révèle par ailleurs son ambition d’être le rigoureux « rapporteur » de leurs actualités : le terme « argus » renvoie au géant de la mythologie grecque Argos Panoptès qui avait cent yeux. Destiné aux usagers comme aux professionnels, l’hebdomadaire entend demeurer impartial entre ses différents lectorats.

Lors de sa création et jusqu’à l’avènement du numérique, elle était distribuée en version papier. Elle était mise à jour régulièrement et elle s’est imposée comme une référence notamment pour les professionnels qui ont commencé à s’en servir pour leurs évaluations : les compagnies d’assurance, les garages etc.. La cote Argus a rapidement référencé tous les modèles les plus courants du marché et a permis de les recenser et de les valoriser en fonction de leur âge, puis également assez rapidement en fonction de leur état.

 

1) Comment fonctionne l’Argus ?

Les experts coteurs de l’Argus de l’Automobile effectuent le calcul de la côte de votre véhicule en toute objectivité et indépendance.

Afin de calculer le cours Argus moyen d’un véhicule, plusieurs facteurs sont pris en considération tels que :

  • La courbe de dépréciation effectuée par les experts coteurs qui tient en compte la motorisation, le niveau de finitions, etc ;
  • L’offre et de la demande variables du marché ;
  • Les chiffres réels des transactions pour le modèle en question.

Le cours argus moyen est le cours argus d’un véhicule moyen qui a été immatriculé pendant l’année avec un kilométrage standard.

Ainsi, les experts évaluent la courbe de dépréciation tout en prenant en considération la motorisation et les options.

En effet, cette courbe permet l’estimation de la cote argus du véhicule dans de nombreuses années.

De ce fait, 4 points sont pris en compte par l’Argus afin d’identifier un véhicule notamment :

  • La marque ;
  • Le modèle ;
  • La version
  • La motorisation ;

2) Quels sont ses points faibles ?

Malgré tout, la cote Argus présente quelques inconvénients. En effet, celle-ci est souvent critiquée par les vendeurs pour ses estimations à des prix faibles comparées à d’autres cotes. Elle est donc généralement utilisée par les professionnels ou comme prix de réserve par les vendeurs particuliers. Enfin, cette cote est payante, après avoir rempli vos informations, un paiement de 7,99€ sera nécessaire pour recevoir l’estimation de votre véhicule.

Conclusion

Faites-vous aider par un professionnel pour le calcul de votre véhicule pour parvenir à un prix au plus, Vendremonvehicule.fr vous propose de vous accompagner de l’estimation jusqu’à la vente de votre véhicule Pour cela, rien de plus simple, faites une demande d’estimation via ce formulaire, un expert vous rapellera dans la journée.

Comment connaître l’historique d’un véhicule d’occasion ?

Vous souhaitez acheter une voiture ou vendre une voiture à un particulier ? Il est possible de retracer l’historique de votre futur voiture.

Voici quelques élément important à valoriser pour estimer le prix de vente d’une voiture : l’entretien, les accidents de voiture, les réparations, l’origine du véhicule, le contrôle technique…

Pourquoi accéder à l’historique du véhicule ?

En occasion, vous procurer l’historique du véhicule avant son achat est indispensable pour éviter les mauvaises surprises. Connaître toutes les informations utiles, et surtout celles que le vendeur pourrait volontairement omettre ou cacher, vous aidera dans votre prise de décision. Mieux vaut prendre le temps de vérifier l’historique des entretiens, les dégâts éventuels et leurs réparations…

Comment retrouver l’historique d’un véhicule ?

Pour connaître l’historique du véhicule, vous pourrez demander au vendeur certains documents. Certaines pièces sont même obligatoires pour conclure la vente.

Le carnet d’entretien du véhicule

Le carnet d’entretien de la voiture d’occasion est l’équivalent d’un carnet de santé pour la voiture. Les voitures neuves sont dotées de ce carnet pour que toutes les modifications et interventions apportées au véhicule soient notifiées. Ce document liste tous les entretiens et les réparations réalisés par les professionnels du secteur automobile (ex : révision, freins, pneus, suspensions, direction…).

Les factures d’entretien du véhicule

Les factures d’entretien d’une voiture d’occasion viennent en complément du carnet d’entretien. Toutes les interventions listées dans le carnet d’entretien du véhicule indiquent le type d’intervention que cela concerne sans donner plus de détails. Les factures permettent d’analyser les détails des réparations réalisées par les garagistes.

Sur les factures d’entretien de la voiture, il est indiqué la date d’intervention, le kilométrage de l’auto et les informations de votre voiture, notamment son certificat d’immatriculation. Cela prouve que le professionnel est intervenu sur celle-ci et il est mentionné la référence de toutes les pièces détachées qui ont été réparées ou remplacées, ainsi que le temps de main d’oeuvre nécessaire.

Contrôle technique : les procès-verbaux

Comme pour le certificat d’immatriculation, le vendeur doit vous fournir la preuve du contrôle technique lors de la vente. Il est obligatoire : la sécurité routière exige un rapport de contrôle technique datant de moins de six mois (ou de moins de 2 mois en cas de contre-visite) pour les véhicules de plus de quatre ans.

Le certificat d’immatriculation

Le certificat d’immatriculation, appelé plus souvent « carte grise », vous aide à contrôler si :

  • Les papiers du véhicule sont à jour,
  • Le nom du propriétaire est le bon,
  • Le numéro de plaque d’immatriculation du véhicule est bien identique à celui inscrit sur la carte grise ainsi que le code VIN, appelé également « Numéro de série du véhicule », « Numéro d’identification du véhicule » ou en anglais « Vehicle Identification Number ».

En vérifiant tous ses éléments, vous pourrez constater par vous-même si le véhicule que vous avez en face de vous, correspond bien à ce dernier et que la personne qui vous le vend est le propriétaire.

 

Quel site web pour vérifier l’historique d’une voiture ?

Déployé en 2018 par le ministère de l’Intérieur, le site Histovec vous permet de vérifier l’historique d’une voiture d’occasion de manière précise. Cet outil sert à la fois aux vendeurs, qui peuvent alors rassurer de potentiels acheteurs en générant l’historique avec la plaque d’immatriculation et le numéro de série ou VIN.

4 Conseils pour vous préparer à l’achat de votre voiture d’occasion

Avec la pénurie de véhicules neufs, le marché de la voiture d’occasion connaît un succès grandissant. Sur quel site acheter une voiture d’occasion ? Comment choisir le modèle ? A quel type de professionnel s’adresser ? Suivez nos conseils pour acheter en toute quiétude.

 

1 – De quel type de véhicule auriez-vous besoin ?

Prenez le temps de décider du modèle que vous recherchez.

Choisir le bon modèle c’est choisir celui qui correspond à ses besoins, à son budget, à ses charges familiales.

Acheter une voiture d’occasion sur un « coup de tête » n’est pas vraiment la meilleure solution, même si la tentation est parfois forte. Les « petits rouleurs » auront plus d’intérêt à se tourner vers un modèle essence plutôt que diesel du fait d’un coût plus élevé à l’achat et en entretien.

 

2. Définir son budget

La question du budget doit impérativement être abordée avant l’achat d’un véhicule d’occasion pour éviter toute dérive.

Une voiture consomme du carburant (plus ou moins selon le modèle), nécessite un entretien parfois onéreux, et doit être couverte par une assurance. Tous ces critères représentent un budget qui peut-être assez conséquent si l’on cède facilement à la tentation devant la « voiture de ses rêves ».

 

3. Alternative au véhicule d’occasion

Si vous n’êtes pas confiant à l’idée d’acheter un véhicule d’occasion, sachez que de plus en plus de constructeurs proposent leur propre marché de voitures de seconde main.

Ce qui est rassurant avec cette option, c’est que les véhicules vendus subissent tous un contrôle technique et il est même possible de bénéficier d’une garantie.

Si vous souhaitez acheter votre voiture à un particulier, il faudra faire preuve de plus de vigilance afin d’éviter les arnaques. Préférez ainsi un modèle qui n’a connu qu’un seul propriétaire, vérifiez que les papiers du véhicule sont bien ceux du vendeur et faites-vous conseiller par un ami ou un garagiste avant de signer.

 

4. Attention à la décote du véhicule

Durant sa première année de vie, une voiture neuve perd de 15 à 30 % de sa valeur, mieux vaut donc attendre un peu avant de la revendre.

L’idéal est de pouvoir se séparer de son véhicule au bout de quatre ou cinq ans, afin que la décote se stabilise.

C’est aussi généralement la période où vous n’avez pas encore dépassé le seuil fatidique de kilométrage (120 000 km pour un modèle essence et 150 000 km pour un diesel), limite à partir de laquelle une voiture est considérée comme usée dans l’esprit des consommateurs.

Hausse des prix du carburant : Opération prix coûtant pour les hypermarchés

Hausse carburant

Des offres avantageuses sur le gaz et l’essence vont être annoncées dans le courant de l’hiver 2022.

Comme en octobre dernier, les plus grands distributeurs de carburants prévoient la mise en œuvre d’opérations promotionnelles pour les consommateurs à compter du début du mois de février.

Les prix du carburant connaissent actuellement de fortes hausses. Malgré le chèque inflation proposé par le gouvernement et d’autres mesures, certains Français sont encore en train de subir de plein fouet cette augmentation.

Pour venir en aide aux Français, certaines enseignes de grande distribution décident de vendre leur essence à prix coûtant. Pour Leclerc, Intermarché ou encore Casino, tous les moyens sont permis pour « garantir le pouvoir d’achat des Français ».

Le but étant également de proposer une offre plus intéressantes que ses concurrents. Leclerc a été le premier à avoir de nouveau proposé cette opération, dans un communiqué, du début du mois de février.

Une opération pour les vacances

Dans cette période d’inflation, Leclerc n’hésite pas à lancer ce type d’opération pour attirer les clients.

Une situation difficile donc pour les automobilistes, notamment à l’approche des vacances d’hiver, très attendues dans ce contexte de crise sanitaire qui met à mal le moral des Français.

Sauf qu’avec la hausse de l’essence, beaucoup devront rester chez eux, d’autant plus que les péages ont eux aussi nettement augmenté en ce début du mois de février.

Afin de donner un petit coup de pouce à ceux qui prennent régulièrement la route et ceux qui ont prévu de voyager, Leclerc renouvelle son opération « Carburant à prix coûtant », du 5 février au 6 mars prochain. Au total, pas moins de 713 stations-service de la marque seront concernées par cette offre promotionnelle.

 

Car photo created by teksomolika – www.freepik.com

3 conseils simples pour réduire votre consommation de carburant

L’année 2022 à marqué des débuts des records de hausses du carburant malgré le coup de pouce financier de 100€ du gouvernement. Mais cela ne suffit évidemment pas. Heureusement, il existe quelques astuces assez simples pour réduire votre consommation de carburant.

Les prix des carburants ont encore franchi un nouveau record la semaine dernière. Le litre de gazole a atteint en moyenne 1,67 € (contre 1,65 € une semaine plus tôt) et celui de Sans Plomb 95-E10 1,72 € (contre 1,69 €). La hausse du prix du baril de pétrole explique en partie cette envolée.

Quand la hausse des prix de l’essence et du gazole va-t-elle enfin s’arrêter ?. Le Gouvernement serait, dit-on, en train de préparer de nouvelles mesures face à cette situation, mais inutile d’espérer de miracles. La piste d’une baisse des taxes est oublier car elle serait bien trop couteuse à l »état selon le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire.

Surtout à une époque où la France tente de réduire sa dépendance aux énergies fossiles. Il faut donc plutôt s’attendre à un geste davantage ciblé, à l’image du chèque inflation de 100 € annoncé en octobre dernier. En attendant, il faut s’organiser pour éviter de laisser trop de place au carburant dans les dépenses quotidiennes du foyer.

Vendremonvahicule.fr vous propose dé découvrir quelques pratiques simples à mettre en place pour ne pas vous ruiner en carburant à la fin du mois.

Attention à la pression de vos pneus

Lorsque vous achetez un pneu aujourd’hui, il dispose d’un étiquetage indiquant notamment sa résistance au roulement, qui influe sur la consommation de carburant. Mais plutôt que de changer des gommes en bon état uniquement pour ça, mieux vaut déjà surveiller vos pressions régulièrement. Des pneus sous-gonflés de 0,5 bar peuvent en effet se traduire par un appétit accru de 10 %. La bonne pression est normalement toujours indiquée quelque part sur votre véhicule, le plus souvent sur la partie métallique de la porte conducteur ou sur le clapet de la trappe à carburant.

8. Utilisez votre régulateur de vitesse

Vous estimez avoir une conduite sportive ?

Alors mettez-vous au régulateur de vitesse pour accompagner votre conduite.

Notamment sur les voies rapides et les autoroutes. Mais une fois que vous aurez une conduite économe et souple, il sera préférable de le désactiver à certains moments. Notamment dans les montées et les descentes.

En effet, dans les montées, il vaut mieux diminuer sa vitesse pour ne pas forcer sur le moteur. Et pour les descentes, il est préférable de lâcher l’accélérateur pour se laisser descendre. Le régulateur garde la même vitesse même en montée et en descente. Résultat, il accélère en montée pour garder la même vitesse.

3. Anticipez la circulation

Organisez-vous pour anticiper la circulation avant de partir le matin.

Surtout en ville. Pourquoi ? Car c’est le meilleur moyen d’anticiper un feu qui passe au rouge ou un piéton qui traverse.

Vous évitez ainsi les coups d’accélération et les coups de frein inutiles. Résultat, vous consommez moins d’essence, car votre vitesse est plus stable. Et c’est valable pour une boite de vitesse manuelle ou automatique.

Comment résilier son assurance après la vente de sa voiture ?

Vendre sa voiture implique de devoir effectuer plusieurs démarches.

L’une d’entre elles est d’informer votre assureur. Selon les dispositions du contrat, vous pourrez résilier votre assurance auto avant l’échéance, juste après la vente du véhicule.

Comment résilier l’assurance de sa voiture après une vente ?

Vous avez l’intention de vendre votre véhicule ? La meilleure initiative à prendre avant toute chose est de vous renseigner sur les formalités concernant l’assurance. De fait, sachez qu’il est possible de résilier le contrat d’assurance auto, juste après la vente de votre véhicule.

La marche à suivre est alors d’envoyer à votre assureur un courrier recommandé avec une copie du formulaire Cerfa relatif à la transaction.

Par ailleurs, pour ceux qui choisissent de se simplifier la vie et d’éviter les longues démarches liées à la vente d’une voiture, cette formalité est aussi obligatoire.

En effet, même si vendremonvehicule.fr rachète cash votre voiture, vous devrez informer votre assureur de cette transaction. Autrement, vous continuerez à payer les cotisations liées à la couverture du véhicule concerné.

Que se passe t-il après ?

Votre assureur se charge de suspendre les garanties dès qu’il aura été informé de l’acte de vente. Suite à cela, une demande de résiliation doit être envoyée par l’une ou l’autre des parties. Autrement, le contrat sera maintenu pour une durée de 6 mois après la vente.

Par ailleurs, sachez que, si le vendeur achète une nouvelle voiture, son assureur peut reporter les garanties de l’ancien contrat sur le nouveau véhicule, à condition que les risques à couvrir soient équivalents.

Résilier une assurance auto suite à une vente

Le vendeur est en droit de résilier l’assurance auto de son véhicule avant l’échéance de son contrat.

Pour ce faire, il doit envoyer à son assureur, un courrier de résiliation d’assurance auto. Le courrier doit être en recommandé, avec avis de réception.

N’oubliez pas de joindre le certificat de cession au courrier, car il est indispensable pour cette procédure.

Suite à l’envoi du courrier, la résiliation sera effective après un préavis de 10 jours.

Quel montant espérer à la revente de son véhicule d’occasion de plus de 10 ans ?

Les voitures de plus de 10 ans ne sont pas très bien perçues et ce, pour diverses raisons.

La cause ? Tout simplement parce qu’elles sont souvent jugées trop polluantes. C’est pour cette raison que l’État a mis en place des restrictions afin que les conducteurs se séparent de leur voiture ancienne et se dirigent ainsi vers des modèles plus récents et surtout plus respectueux de l’environnement.

Comment revendre son véhicule d’occasion de plus de 10 ans ?

Il existe plusieurs moyens de revendre son véhicule d’occasion de plus de 10 ans. Tout d’abord, il y a la vente à un particulier. Cependant, Cette option est intéressante dans le cas, assez rare, d’une voiture en parfait état, affichant si possible très peu de kilomètres. Vous pouvez ainsi réaliser une affaire en la cédant à bon prix (par rapport à sa cote officielle) pour une utilisation en deuxième véhicule ou pour un jeune conducteur.

Ensuite, vous pouvez également faire un rachat voiture d’occasion par un professionnel. Néanmoins, cela vous engage, dans la plupart des cas, à acheter une voiture neuve en contrepartie. Cette solution peut s’avérer fortement intéressante si votre véhicule n’est pas réellement vendable en l’état. De plus, il peut vous être accordé des avantages tels qu’une remise ou une prime à la casse.

Rachat cash de votre véhicule

Vous souhaitez faire reprendre votre véhicule sans forcément en racheter un autre ?

Alors le rachat de voiture cash est faite pour vous ! En effet, il s’agit d’une reprise de votre ancienne voiture sans aucune obligation d’achat en contrepartie.

Cette méthode est particulièrement récente et convient aux propriétaires d’une voiture souhaitant s’en séparer et qui n’ont pas besoin d’en acquérir une autre derrière. Ici encore, les conditions de reprise restent les mêmes : le véhicule doit être en état de rouler et il n’y a pas de limite d’âge.